Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ Languedoc-Roussillon

Midi Libre : pour l'égalité de traitement

Ce vendredi 20 mars 2020 à 18 h 30, les personnels de la rédaction ont découvert les mesures d'activité partielle mises en place à partir de ce lundi, pour faire face à la crise du coronavirus. Outre l'inquiétude que cela provoque, notamment pour les personnes les moins bien payées, nous remarquons que ces mesures sont largement inégalitaires. 

Nous apprenons ainsi que seuls les reporters du siège et le service internet sont jugés indispensables à la poursuite de l'activité éditoriale. C'est faire bien peu de cas d'agences qui sont sur la brèche depuis des semaines, et qui depuis des jours, alimentent le site internet. Il s'agit d'une vision rétrograde de la rédaction alors que tous les journalistes sont sommés de produire des contenus numériques, quand ils ne travaillent pas, comme à Sète, en web first. 

Nous sommes clairement face à une inégalité de traitement pour des personnes exerçant le même métier, celui de journaliste.  Nous comprenons la difficulté de la situation et la rapidité de mise en œuvre de mesures de sauvegarde, mais en l'état, nous ne pouvons accepter qu'elles soient aussi injustes. Ce déséquilibre au sein de la rédaction est de nature à générer des crispations durables et des tensions bien inutiles dans cette période. Les personnels sont prêts à accepter des sacrifices, à condition qu'ils soient équilibrés.  Par ailleurs, limiter les tâches des secrétaires à un rôle d'accueil est réducteur alors que nombre d'entre elles aident actuellement les équipes et les correspondants dans ces moments particuliers.  Il est dommageable que ces points n'ont pas pu être discutés avant le CSE. Ce qui aurait permis d'établir une organisation plus équitable, comme cela se fait dans les autres journaux. 

Nous demandons simplement une égalité de traitement entre tous les salariés de la rédaction.

 

Saint-Jean-de-Védas le 20 Mars 2020

accès pour tous