Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués de presse

Le 20 novembre, toutes et tous dans la rue pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles


Le Syndicat national des journalistes (SNJ), premier syndicat de la profession, appelle ses adhérentes et adhérents à rejoindre les manifestations organisées dans toute la France par #NousToutes (la liste des manifestations ici) entre le 20 et le 27 novembre.

Le journalisme est loin d’être un domaine épargné par les comportements sexistes, le harcèlement ou les violences sexuelles. La diffusion sur les réseaux sociaux du #MeTooMedias est l’illustration que dans les rédactions, il y a encore des discours et des comportements inacceptables et du travail pour sanctionner leurs auteurs, comme nous le rappelions le 8 mars dernier, dans ce communiqué commun avec le SNJ-CGT, la CFDT Journalistes et Prenons La Une.

Le SNJ est aux côtés de celles et ceux qui ont le courage de parler, qu’ils et qu’elles soient victimes ou témoins. Il soutient les huit femmes qui ont osé témoigner à visage découvert dans le cadre de « l’affaire PPDA ». Il se tient prêt à accompagner, si elles le souhaitent, le développement de leur association #MeTooMédias.

Dans les entreprises, le SNJ appelle ses représentantes et représentants à la plus grande vigilance sur ces sujets et rappelle que la priorité doit être donnée à la prise en compte de la parole des victimes, et à la nécessaire sanction des responsables, y compris dans ses propres rangs.

En interne, le SNJ s’est doté en juillet d’une charte pour l’égalité et contre les violences sexistes et sexuelles, qui est annexée au règlement intérieur du syndicat et qui s'impose à toute adhérente et tout adhérent. Le Congrès de Strasbourg, en octobre dernier, a été le premier événement organisé par le SNJ prévoyant un dispositif anti-harcèlement. Une adresse mail (harcelement@snj.fr) permet désormais aux témoins ou victimes de trouver des interlocutrices au sein du syndicat. Dans les prochains mois, quatre référents en comportements sexistes et harcèlement sexuels seront désignés. Ils pourront être alertés à tout moment par une adhérente ou un adhérent.

Au quotidien, dans les rédactions ou auprès des plus précaires, le SNJ fait de la lutte contre les discriminations et les violences sexistes et sexuelles, une priorité ; et un devoir pour tous ses représentants.

C’est dans la rue et aux côtés de #NousToutes que la lutte se poursuit ce samedi 20 novembre.


 

Pour les adhérents parisiens, rendez-vous place de la République à 14 heures pour rejoindre le cortège Solidaires.
 

Document(s) joint(s) : PDF icon Tract-manif-20nov.pdf
Paris, le 19 Novembre 2021

accès pour tous