Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués de presse, Comité national

Résolution finale du Comité national

Adoptée à l'unanimité


Réuni en comité national les 5 et 6 avril à Paris, le Syndicat National des Journalistes (SNJ) a pris connaissance du rapport remis au Ministre de la Culture Franck Riester, par Emmanuel Hoog, sur la création d’une instance d’autorégulation de la déontologie de l’information. Favorable à la création d’une structure totalement indépendante réunissant les journalistes, les éditeurs et le public, et qui permette d’instaurer un dialogue permanent avec les citoyens, le SNJ appelle toutes les parties intéressées par l’existence de cette instance à se mobiliser et à se retrouver pour la mettre en place.

Alors que les révélations se multiplient, qui démontrent la persistance des comportements sexistes et situations de harcèlement dans les rédactions, le SNJ continuera à protéger syndicalement et accompagner juridiquement les victimes, et à former ses équipes syndicales.

Le SNJ milite pour une éthique commune à toute la profession, et la refonte des aides à la presse, nécessaires pour favoriser le pluralisme et lutter contre la concentration des médias.

Le Comité national du SNJ apporte son soutien aux salariés du groupe de presse magazine Mondadori, devant un projet de cession qui génère de grandes craintes sur la pérennité de ses titres et pour l’emploi, en particulier pour plusieurs centaines de journalistes pigistes.

Le Comité national du SNJ soutient les salariés de L’Humanité, et sa section syndicale, qui cherchent à mettre le journal sous protection populaire et citoyenne. Le SNJ tient à rappeler l’Etat à ses obligations en matière de garantie du pluralisme.

Le Comité national du SNJ se déclare solidaire des salariés de l’AFP, et de l’agence Reuters, mobilisés contre des plans de réductions d’effectifs.

Le SNJ a pris acte du vote de la directive européenne sur le droit voisin, et mènera toutes les actions nécessaires pour défendre une répartition juste des droits générés.

Le SNJ réitère son soutien au journaliste du Maine-Libre, convoqué en début de semaine par les gendarmes pour avoir couvert une manifestation militante de décrochage du portrait du Président Macron, dans une mairie de la Sarthe, et dénonce les initiatives zélées destinées à intimider les journalistes et restreindre la liberté de la presse.
 

Paris, le 06 Avril 2019

accès pour tous